Crédit Photo @G.Garitan

Reims, le charme de l’Art Déco !

Au sortir de la Grande Guerre, 80% de la cité des sacres est détruite. La catastrophe laisse un large espace de création à l’Art Déco qui s’empare de la ville, sans unité réelle mais avec effervescence. De passage à Reims, levez les yeux sur les façades d’immeubles, les monuments et bâtiments. La surprise est toujours au coin de la rue.

Reconstruite quasiment entièrement après la première guerre Mondiale, Reims fut le théâtre d’un fascinant foisonnement architectural. En opposition à l’Art Nouveau, les bâtisseurs s’inspirent de l’Art Déco pour doter la ville de constructions plus épurées, symétriques et harmonieuses, ornées de mosaïques et sculptures florales, tout en conservant les symboles typiquement champenois que sont les représentations du vin et de la vigne. La bibliothèque Carnegie est sans conteste la figure de proue de l’Art Déco rémois. Erigée en 1921 grâce à la dotation de deux-cent-mille dollars d’un riche industriel américain, Andrew Carnegie, elle présente tous les symboles de l’Art Déco : imposante allure de temple grec, colonnes à l’entrée, porte et ferronneries extraordinaires, lustre monumental du maître verrier rémois Jacques Simon, mosaïques sur les thèmes des métiers.

Crédit Photo @Fab5669

Un peu plus loin, halte à l’Opéra de Reims. Dernier édifice reconstruit après-guerre, il est inauguré en 1931. Si l’extérieur est d’inspiration néo-classique, la décoration intérieure de Marcelle Sollier est clairement de style Art Déco. Les ferronneries (lustre-bouclier, vasques lumineuses, garde-corps ornés de masques) sont signées d’Edgar Brandt. La fresque sommitale de la salle de spectacles de René Rousseau-Decelle représente « Les Arts du Théâtre naissant des fêtes de Bacchus », une référence à la Rome antique que l’on retrouve ailleurs à Reims.

 

S’il n’y a pas de quartier Art Déco à proprement parler à Reims, toute la ville regorge de pépites de ce courant, disséminées çà et là. La place Drouet d’Erlon et la rue de Talleyrand en sont de bons exemples. L’immeuble du 8 rue de Talleyrand, édifié en 1922, présente des mosaïques en façade et des ferronneries typiques. Idem pour le 11 de la même rue, avec ses mosaïques aux motifs floraux, ses vasques et corbeilles sculptées. Sur la place Drouet d’Erlon, levez les yeux sur l’immeuble occupant les numéros 8 à 14. Ses balcons couverts, bas-reliefs, sculptures demi-bosse, ferronnerie, pans coupés et frontons sont remarquables. La balade vous amènera aussi au 19 rue Max Dormoy pour admirer les nombreux ornements de façade, avant de continuer rue Vesle, au 17-23 et au 65 où les immeubles aux fenêtres bow-window et tourelles sont tout à fait singuliers.

Les Maisons de Champagne n’ont pas échappé non plus à la frénésie Art Déco des années 20 à 30, à l’exemple du cellier d’expédition Mumm et de la Villa Demoiselle de Vranken-Pommery. Un peu partout dans la ville, les amateurs d’art du début du XXème siècle trouveront de quoi contenter leur curiosité. L’office du tourisme propose d’ailleurs une balade Art-Déco d’une heure trente pour découvrir toute la richesse du patrimoine architectural rémois d’après-guerre.

Profitez de votre séjour à Reims pour tout savoir de l’art qui a définitivement consacré la cité des Sacres.

Découvrez aussi...

Aux portes de la Champagne : Meaux, tradition gourmande

Aux portes de la Champagne et à proximité immédiate de Paris, Meaux est une halte obligatoire pour les disciples d’Epicure. Avec le Brie de Meaux AOC et la Moutarde de Meaux en tête de liste de ses spécialités, la commune de Seine-et-Marne a tous les arguments d’un moment gourmand.

29 Avr 2021
En savoir plus
Le Parc Naturel Régional de la Montagne de Reims

Petit bijou de 533km² niché entre Reims, Epernay et Châlons-en-Champagne, le parc naturel régional de la Montagne de Reims est une mosaïque de vignes, forêt et cultures. Sur l’itinéraire de la route touristique de Champagne, il invite à la curiosité tout azimut. Atout cœur et coup de projecteur.

En savoir plus
Trésors de Champagne : Les coteaux de Hautvillers

Inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, les coteaux de Hautvillers sont le berceau historique du champagne. Il y a 4 siècles, le moine Dom Pérignon y mit au point le principe de l’assemblage. De vignobles en villages, découverte au fil de l’eau d’un site décidément pas comme les autres.

En savoir plus
Les croquignoles de Reims, bouchée gourmande

Dans la Champagne gourmande, la croquignole caracole en tête des spécialités sucrée au même titre que le biscuit Rose de Reims. Et pour cause, son origine est aussi ancienne. Promenons-nous dans les couloirs du temps à la découverte de la croquante croquignole rémoise.

En savoir plus
Le Tourisme de mémoire dans la Marne

Peu de départements ont été aussi marqués par les guerres que la Marne : 1051 jours de bombardements pour la seule ville de Reims entre 1914 et 1918 et la destruction incendiaire de la cathédrale. A travers musées, monuments et lieux historiques, replongez dans les conflits qui ont bouleversé l’ordre mondial

En savoir plus
Soirée aux chandelles à Vaux-Le-Vicomte !

Trésor national posé dans l’écrin de la campagne Seine-et-Marnaise, Vaux-Le-Vicomte est un chef d’œuvre du XVIIème siècle. Tout droit sorti de l’esprit visionnaire de Nicolas Fouquet, il affiche une magnificence à couper le souffle. Le Novotel Marne-la-Vallée Collégien vous invite à rencontrer l’histoire à travers les incontournables soirées aux chandelles de Vaux-le-Vicomte.

07 Sep 2020
En savoir plus
L’incontournable cathédrale de Reims

Dire qu’elle a marqué l’histoire est presque un euphémisme tant la cathédrale est l’histoire ! En 800 ans la cathédrale Notre-Dame de Reims a été le théâtre de bonheurs immenses et de douloureuses tragédies. Le Continental Reims vous invite à la découverte du plus essentiel des édifices rémois.

En savoir plus